SÉLECTION TV HEBDOMADAIRE

Samedi 16 juillet 2022

Aux origines des civilisations
La naissance des villes (1/4)

 
Film documentaire de Robin Dashwood (Etats-Unis, 2018)
 
Samedi 16 juillet à 20h50 sur arte Durée : 55 min SHS 31-32
 
En quatre volets, cette série documentaire remonte aux sources de notre civilisation. Une passionnante odyssée. Premier volet : la naissance des villes. C’est au Moyen-Orient que la civilisation a pris son essor, lorsque nos ascendants chasseurs-cueilleurs se sont regroupés pour la première fois, puis sédentarisés, donnant naissance aux premiers villages et cités du monde.
 
Des collines de Turquie aux plaines d’Irak, c’est au Moyen-Orient que la civilisation a pris son essor, lorsque nos ascendants chasseurs-cueilleurs se sont regroupés pour la première fois, puis sédentarisés, donnant naissance aux premiers villages et cités du monde. Ancêtres de nos mégapoles contemporaines, les villes, reflet du besoin de société, deviendront le creuset des premières inventions et innovations – et resteront tout au long de l'histoire humaine d'incroyables accélératrices de progrès. Le processus a commencé sur le site de Göbekli Tepe, dans le sud-est de l'Anatolie, dont les immenses et mystérieux piliers gravés, érigés il y a environ vingt mille ans, constituent le premier monument au monde. D'abord lieu de rassemblement pour différentes tribus, la zone a aussi vu naître, dix mille ans plus tard, la culture du blé, qui va entraîner l'attachement des hommes à la terre…
 
Panoramique
Cette série fait alterner avec fluidité des évocations historiques, par le biais de reconstitutions sobres, et des entretiens avec des chercheurs, dont de nombreux archéologues rencontrés sur leurs terrains d'investigation. Parcourant les continents et les époques, des sites archéologiques au présent survolté des mégapoles contemporaines, le spectateur voyage à travers l'espace et le temps au fil de superbes images. Une éclairante vision panoramique de la "brève histoire" de l'humanité. (Arte)

 

 

Aux origines des civilisations
Les premières guerres (2/4)

 
Film documentaire de Tim Lambert (Etats-Unis, 2018)
 
Samedi 16 juillet à 21h45 sur arte Durée : 53 min SHS 31-32 
 
En quatre volets, cette série documentaire remonte aux sources de notre civilisation. Une passionnante odyssée. Un paradoxe est au coeur de ce deuxième épisode : porteuse de destruction et de mort, la guerre a constitué aussi un vecteur de civilisation.
La première phase de l’agriculture fut l’ère la plus violente de l’histoire humaine. Pour se protéger, les fermiers fortifièrent leurs villages et se rassemblèrent en de grands groupes, gages de sécurité. La Mésoamérique de l’Antiquité illustre de façon exemplaire le paradoxe au cœur de ce deuxième épisode : porteuse de destruction et de mort, la guerre a constitué aussi un vecteur civilisateur. Dans la vallée d’Oaxaca, au Mexique, où la rareté des terres fertiles a suscité rivalités et effusions de sang, fut ainsi fondée la ville-citadelle de Monte Albán, siège de l’État zapotèque, première civilisation du continent américain. Puissante et bien organisée, cette société guerrière n'en tombera pas moins face aux armées de Teotihuacan, qui se forgeront un statut de superpuissance régionale, ouvrant pour la région un véritable âge d’or.
 
Panoramique
Cette série fait alterner avec fluidité des évocations historiques, par le biais de reconstitutions sobres, et des entretiens avec des chercheurs, dont de nombreux archéologues rencontrés sur leurs terrains d'investigation. Parcourant les continents et les époques, des sites archéologiques au présent survolté des mégapoles contemporaines, le spectateur voyage à travers l'espace et le temps au fil de superbes images. Une éclairante vision panoramique de la "brève histoire" de l'humanité. (Arte)

 

 

Dimanche 17 juillet 2022

Y'a pas école ?
La pluie, le beau temps et la météo

Dimanche 17 juillet à 10h05 sur RTS_1_2019Durée : 24 min MSN 26
Comment peut-on prévoir la météo ? D’où vient le vent ? Comment se forment les nuages ? Autant de questions que l’on se pose tous les jours et auxquelles Y’a pas école ? donne des réponses dans cet épisode sur la météorologie en compagnie d’Anastasia, qui coprésente l’émission en russe avec Tania Chytil à l’attention des enfants ukrainiens réfugiés en Suisse, majoritairement russophones. (RTS)

 

 

Mercredi 20 juillet 2022

Les petits disciples de Platon

 
Film documentaire de Declan McGrath et Neasa Ní Chianáin (Irlande, 2021)
 
Mercredi 20 juillet à 23h15 sur arte Durée : 52 min
 
À Ardoyne, un quartier défavorisé de Belfast, un directeur d’école dévoué convoque la sagesse des grands philosophes grecs pour apprendre à ses élèves la tolérance, l’écoute et la pensée critique. Un documentaire immersif et inspirant.
Dans un quartier pauvre de Belfast, meurtri par le conflit nord-irlandais, la population est rongée depuis des générations par la propagation de la drogue et des armes à feu. Pour enseigner aux élèves les bienfaits de l’écoute, de la tolérance et de la pensée critique, Kevin McArevey, le directeur de l’école pour garçons Holy Cross, convoque la sagesse des grands philosophes grecs. Une manière de fournir aux enfants et à leurs parents des clés pour apprendre à penser par eux-mêmes et éviter le piège de la violence.
 
"Réfléchir sur la réflexion"
"Chaque fois que je vois ces enfants en train de se battre, surtout dans nos quartiers, je suis replongé dans le passé", observe Kevin McArevey, qui se remémore sa jeunesse minée par les bagarres et l’alcool, alors que la guerre civile faisait rage en Irlande du Nord. Ce brillant maître d’école montre régulièrement à ses élèves des vidéos d’archives du conflit, qui a directement impacté leur famille, ces images servant aujourd’hui de point de départ à des discussions philosophiques. Car dans son établissement où les enfants – dont nombre d’entre eux présentent des troubles du comportement – "réfléchissent sur la réflexion", tout s’éclaire grâce aux enseignements des grands philosophes. Ainsi, Kevin McArevey convoque Sénèque et ses idées sur la maîtrise de la colère lorsqu’une dispute éclate, ou encore Socrate à la faveur d’un débat sur la pensée critique, mais aussi le "king Elvis", dont il est un fervent admirateur, lors d’un exercice de relaxation. Et son approche fonctionne, comme en témoignent les visages des enfants captivés, filmés en gros plan, lesquels en oublient la présence de la caméra. Une belle leçon de philosophie en immersion dans un établissement hors du commun. (Arte)

 

 

Samedi 23 juillet 2022

Aux origines des civilisations
L'apparition des religions (3/4)

 
Film documentaire de Tim Lambert (Etats-Unis, 2018)
 
Samedi 23 juillet à 20h50 sur arte Durée : 55 min SHS 32-35 
 
En quatre volets, cette série documentaire remonte aux sources de notre civilisation. Troisième volet : l'apparition des religions. On peut aujourd'hui faire remonter l’origine de toutes les religions organisées à un unique site : Nabta Playa, dans le désert égyptien.
 
Entre religion et civilisation, le lien semble indissoluble. Il s'est tissé pour la première fois dans l'Égypte antique, civilisation à la longévité inégalée à ce jour. Toutes les sociétés postérieures ont emprunté quelque chose de son modèle. On peut aujourd'hui faire remonter l’origine de toutes les religions organisées à un site unique : Nabta Playa, dans le désert égyptien. Là, il y a huit mille ans, des éleveurs ont construit un lieu de culte, avec cercles de pierre et mégalithes, préfigurant un temple. Une fois ces ancêtres égyptiens sédentarisés, ses élites émergentes tireront aussi prétexte de la religion pour justifier leur statut. Ses souverains – les premiers pharaons – s’attribueront ensuite un pouvoir divin pour se nommer eux-mêmes "Dieux-Rois". L’étape suivante verra apparaître des monuments dignes d’un dieu, des pyramides à degrés de Saqqarah jusqu’à la Grande Pyramide de Gizeh, destinés aussi à créer une cohésion politique… Au travers de l'exemple égyptien, ce troisième épisode montre comment la religion était – et reste en partie – le ciment social d'une civilisation.
 
Panoramique
Comme pour Quand Homo sapiens peupla la planète, cette série fait alterner avec fluidité des évocations historiques, par le biais de reconstitutions sobres, et des entretiens avec des chercheurs, dont de nombreux archéologues rencontrés sur leurs terrains d'investigation. Parcourant les continents et les époques, des sites archéologiques au présent survolté des mégapoles contemporaines, le spectateur voyage à travers l'espace et le temps au fil de superbes images. Une éclairante vision panoramique de la "brève histoire" de l'humanité. (Arte)

 

 

Aux origines des civilisations (4/4)
L'invention du commerce

 
Film documentaire de Tim Lambert (Etats-Unis, 2018)
 
Samedi 23 juillet à 21h45 sur arteDurée : 55 min SHS 31-32 
 
En quatre volets, cette série documentaire remonte aux sources de notre civilisation. Quatrième et dernier volet : l'invention du commerce. Facteur de prospérité, d'échanges et de coopération, le commerce a eu un effet civilisateur.
 
Dans l’Antiquité, la vallée de l’Indus, berceau de l'une des premières civilisations d’Asie, située entre l’Inde et le Pakistan actuels, l'a illustré mieux que toute autre société. Elle s’est construite autour de la production de poteries et de métaux. Avec l’accroissement et l'extension géographique de la demande, des villes telles que Mohenjo-Daro ou Dholavira sont sorties de terre le long des routes commerciales pour devenir de hauts lieux d’artisanat et d’industrie. L’ingrédient clé restait la confiance, acheteur et vendeur devant s'accorder sur un juste prix. C'est dans cette vallée que des marchands ont mis au point un système de sceaux, ancêtres des codes-barres, indiquant la nature et le prix du produit, ainsi que l'identité du vendeur. Les échanges se sont ainsi progressivement étendus jusqu’au golfe Persique.
 
Panoramique
Comme pour Quand Homo sapiens peupla la planète, cette série fait alterner avec fluidité des évocations historiques, par le biais de reconstitutions sobres, et des entretiens avec des chercheurs dont de nombreux archéologues rencontrés sur leurs terrains d'investigation. Parcourant les continents et les époques, des sites archéologiques au présent survolté des mégapoles contemporaines, le spectateur voyage à travers l'espace et le temps au fil de superbes images. Une éclairante vision panoramique de la "brève histoire" de l'humanité. (Arte)

 

 

Dimanche 24 juillet 2022

Y'a pas école ?
C’est quoi, le handicap ?

Dimanche 24 juillet à 10h05 sur RTS_1_2019 Durée : 24 min FG 35
Vivre avec un handicap, ça implique quoi ? On se pose la question et on y répond à travers un témoignage en immersion, le portrait d’un sportif et des explications pour les plus jeunes. (RTS)

 

 

Mardi 26 juillet 2022

Nos océans surexploités – La ruée vers la mer

 
Film documentaire de Michael Stocks (Allemagne, 2021)
 
Mardi 26 juillet à 20h50 sur arte Durée : 96 min SHS 31
 
Les ressources que renferment les mers du globe sont convoitées par de nouveaux secteurs de l’industrie. Une perspective inquiétante pour la préservation des écosystèmes marins.
 
À bord d’un navire de recherche, des scientifiques européens quittent le port de San Diego, en Californie. Pendant cinq semaines, dans le sillage d’un bateau de la compagnie minière belge GSR, ils vont recueillir des données sur les conséquences d’une collecte expérimentale menée à 4 500 mètres de profondeur par Patania II, un robot de 35 tonnes. Sa mission ? Ramener à la surface des nodules polymétalliques recueillis dans les sédiments du sol océanique. Déposées depuis des millions d’années, ces concrétions se composent d’oxydes de cuivre, de manganèse, de cobalt et de nickel, des ressources précieuses à l’heure de la transition énergétique. Si elle n’est pas encore autorisée par l’Autorité internationale des fonds marins, l’exploitation minière en eaux profondes suscite de grands espoirs dans l’industrie. Au Cap-Vert, l’ONG environnementale Lantuna se mobilise, elle, contre un autre désastre en cours. Ramassé par camions entiers, le sable fait l’objet d’un discret commerce. Indispensable à la fabrication du béton, le matériau est convoité aux quatre coins du monde par les entreprises du BTP. Un drame pour les écosystèmes côtiers capverdiens, dont une espèce protégée de tortue fait déjà les frais : ces dernières ne peuvent plus pondre sur les plages de l’archipel car là ne subsistent plus que cailloux et galets…
 
Vache à lait
Les mers sont en danger. Alors qu’elles couvrent plus de 71 % de la surface de la planète, produisent la moitié de notre oxygène et absorbent d’énormes quantités de CO2, sont-elles en passe de devenir la vache à lait de notre insatiable besoin de ressources ? Souillées par la pollution plastique et vidées de leur faune par la pêche industrielle, elles attirent maintenant la convoitise de l’industrie minière et du secteur de la construction. Des côtes du Pacifique à celles de l’Atlantique, Michael Stocks pointe les nouvelles menaces qui pèsent sur la survie de nos océans, en donnant la parole à des scientifiques et à des bénévoles engagés dans la préservation des écosystèmes marins, parmi lesquels la petite-fille du commandant Cousteau. (Arte)

 

 

Coca-Cola, leader pollueur

 
Film documentaire de Laura Mulholland (Allemagne, 2021)
 
Mardi 26 juillet à 22h25 sur arte Durée : 53 min SHS 31
 
Comment, malgré ses promesses de réduire ses déchets plastiques, Coca-Cola échoue à lutter contre la pollution de ses bouteilles jetables. Entre ambitions affichées, argument publicitaire et cynisme industriel, une enquête édifiante.
 
Baleines échouées après l’ingestion de plastique, océans souillés : un quart des déchets marins proviennent aujourd’hui de canettes et de bouteilles en plastique. L'industrie des boissons produit ainsi chaque année 470 milliards de bouteilles à usage unique, dont 25 % proviennent de Coca-Cola. Si le plus grand producteur mondial de boissons non alcoolisées s'est fixé des objectifs ambitieux pour éviter cette pollution de l'environnement, il a souvent failli. Dans les années 1950, la firme vendait sa boisson exclusivement dans des bouteilles consignées en verre, qu'elle lavait pour les remplir à nouveau. Deux décennies plus tard, elles furent remplacées par des bouteilles jetables − décision dont les effets dévastateurs perdurent. En 2018, face à l’indignation publique et dans la foulée de sa campagne "Un monde sans déchets", lancée sur les réseaux sociaux, le géant des sodas s’engageait d’ici 2030 à rendre ses emballages recyclables à 100 %, à utiliser 50 % de matériau recyclé pour leur fabrication et à collecter et recycler l’équivalent de toutes les bouteilles ou canettes vendues. Mais cette entreprise passée maître dans l'art du greenwashing est connue pour ne pas tenir ses promesses. En outre, des experts affirment que le recyclage ne suffira pas à combattre cette pollution, faute d’infrastructures dans certains pays notamment. 9 % seulement du plastique fabriqué jusqu’à présent, majoritairement à partir de combustibles fossiles, a été retraité. Seules les bouteilles réutilisables permettraient donc ainsi de réduire efficacement la quantité de plastique produite et de soulager les systèmes de gestion des déchets.
 
Submersion plastique
De l’Ouganda, où des enfants collectent le plastique dix heures par jour pour gagner un dollar et où sa combustion constitue désormais un enjeu sanitaire et environnemental majeur, aux Philippines ou aux îles Samoa submergées par cette désastreuse pollution, ce film examine à la loupe la stratégie vantée par Coca-Cola et ses conséquences, en pointant le cynisme industriel de la firme. Cet état des lieux édifiant alerte sur l'urgence d’agir pour mettre un terme à ce fléau, tout particulièrement dans les pays du Sud. (Arte)

 

 

Dimanche 31 juillet 2022

Y'a pas école ?
De l’arc-en-ciel à la crotte de nez, tout sur les couleurs ?

Dimanche 31 juillet à 10h05 sur RTS_1_2019 Durée : 24 min MSN
Bienvenue dans le monde merveilleux des couleurs. Aujourd’hui, on explore la palette des rouges, des jaunes, des verts, des feux d’artifice, des arcs-en-ciel et même des crottes de nez ! Si, des crottes de nez, vous avez bien lu. (RTS)

 

 

Dimanche 7 août 2022

Y'a pas école ?
Les dinosaures, les fossiles, Darwin et l’évolution 

Dimanche 7 août à 10h05 sur RTS_1_2019 Durée : 24 min MSN
C’est quoi, l’évolution ? Qui était Darwin ? Que dit sa théorie de l’évolution ? Y’a pas école ? répond à toutes ces questions existentielles et parle de dinosaures, de fossiles et de plantes et de nous autres êtres humains. (RTS)

 

 

Dimanche 14 août 2022

Y'a pas école ?
Soleil et aurores boréales

Dimanche 14 août à 10h05 sur RTS_1_2019 Durée : 24 min MSN
Phénomènes atmosphériques fascinants, les aurores boréales ont de quoi intriguer. Mais qu’est-ce au juste ? Y’a pas école ? vous emmène en Islande pour décortiquer ce joli sujet. (RTS)