SÉLECTION TV HEBDOMADAIRE

Jeudi 2 décembre 2021

Temps présent
Un milliard et demi de Chinois sous surveillance 

Jeudi 2 décembre 2021 à 20h10 sur RTS_1_2019 Durée : 55 min SHS 34, EN 31
La Chine a mis en place un système d'évaluation des citoyens en fonction de leur comportement, basé sur la collecte d’informations sur les réseaux sociaux et via les caméras de surveillance intelligentes. Une bonne « note sociale » peut par exemple vous faire bénéficier de baisses d’impôts. Les mauvais élèves se verront en revanche inscrits sur la liste noire. Un journaliste a décidé de suivre sa femme de nationalité chinoise pendant une année pour montrer comment ce système fonctionne. (RTS)

 

 

Samedi 4 décembre 2021

Moi, Albrecht Dürer

 
Film documentaire de Marie Noël (Allemagne, 2021)
 
Samedi 4 décembre 2021 à 22h25 sur arte Durée : 90 min
 
L’exil des migrants, l’oppression masculine, la résilience, ce portrait du peintre et graveur Albrecht Dürer (1471-1528) s’ingénie à trouver des correspondances entre la Renaissance et l’actualité. Au point de solliciter une psychologue qui, sans vergogne, se lance dans une analyse des relations qui unissaient le jeune homme à sa mère – une force de la nature qui survécut à la peste, dix-huit grossesses et quinze disparitions infantiles –, mais cinq siècles se sont quand même écoulés… Le récit se poursuit avec l’ascension de l’artiste et de son épouse, qui le seconda dans la vente de ses gravures à Nuremberg, une ville en plein essor à la fin du XVe siècle ; les interdits artistiques de la Réforme n’ont pas encore frappé l’Europe du Nord même si, quelques années plus tard, Erasme encouragera Hans Holbein le Jeune à rejoindre l’Angleterre pour poursuivre son travail.
 
Les scènes de fictions et les dialogues sont plutôt réussis, tout comme les quelques farces qui émaillent le scénario. Le documentaire dépeint un duo visiblement très amoureux, mais la réalité est sans doute moins rose. Dürer échangea quelques lettres avec le penseur Willibald Pirckheimer dans lesquelles il parlait de sa femme en termes très peu amènes. Il est dommage que le film romance autant la vie privée des époux, au détriment d’une œuvre peinte finalement assez peu montrée, en dehors des autoportraits et des aquarelles, dont Le Lièvre et La Grande Touffe d’herbe. Frustrant ! (Télérama)

 

 

Dimanche 5 décembre 2021

Geopolitis
La peur du black-out

Dimanche 5 décembre 2021 à 13h25 sur RTS_1_2019 Durée : 27 min SHS 31
De la Chine à l’Europe, la pénurie mondiale d’électricité menace. (RTS)

 

 
 

Histoire vivante
La diplomatie du vaccin

 
Film documentaire de Gilles Cayatte (France, 2021)
Dimanche 5 décembre 2021 à 21h15 sur RTS_2_2019 Durée : 54 min 34 SHS 31
Face au COVID-19, c’est une véritable course mondiale qui s’est ouverte entre laboratoires pharmaceutiques, gouvernements et continents. Alors que la santé de tous appelait la coopération internationale, ce sont des rapports de force géopolitiques qui ont prévalu. Le vaccin, outil de santé, est aussi devenu un moyen de suggérer ou d’imposer sa puissance économique et politique. Une enquête éclairante de Gilles Cayatte, de la Serbie à la petite république de San Marino, du Sénégal à la Suisse, jusqu’aux centres de pouvoir en Russie, aux Etats-Unis, à l’Union Européenne.
 
Lorsqu’elle s’est déclarée à l’hiver 2019, personne n’avait vu venir la pandémie déclenchée par le COVID-19 et son cortège de centaines, de milliers, de millions de morts. Très vite, il apparaît que le vaccin sera la seule arme efficace pour barrer la route aux différentes mutations du virus. Les grands laboratoires pharmaceutiques mondiaux se mettent en ordre de bataille. Un premier vaccin est annoncé en Russie, suivi de peu par les vaccins occidentaux et chinois. Face à la pandémie mondiale, tout le monde convient que la réponse est forcément internationale.
 
Mais partout, c’est l’égoïsme vaccinal qui s’impose : charité bien ordonnée commence par soi-même. Fruit des efforts remarquables des chercheurs, les vaccins conçus pour sauver les vies deviennent des moyens dont disposent les grandes puissances pour imposer leur influence. Sous la crise sanitaire, l’heure est à la géopolitique. Une nouvelle diplomatie du vaccin s’invite dans le concert des nations. Les Etats-Unis commencent par refuser l’exportation du vaccin dans les pays insolvables, l’Union Européenne s’affaisse devant la pression des laboratoires pharmaceutiques. La Russie et la Chine avancent leurs pions face à un Occident qui a oublié ses valeurs de solidarité sanitaire et néglige le sort des plus vulnérables. (RTS)

 

 

Mercredi 8 décembre 2021

Antivax, les marchands de doute

 
Film documentaire de Marc Garmirian et Lise Barnéoud (France / Royaume-Uni, 2021)
Mercredi 8 décembre 2021 à 22h10 sur RTS_1_2019 Durée : 90 min EN 31 et FG 35
Une période anxiogène, des inconnues à foison et une gigantesque opération de vaccination. Les antivax ne s’y sont pas trompés : la crise du Covid représente une opportunité inespérée d’étendre un peu plus leur influence. À travers l’itinéraire emblématique d’Andrew Wakefield, ex-médecin britannique à l’origine d’une étude frauduleuse établissant un lien entre vaccination et autisme, ce film nous plonge dans l’histoire récente du mouvement antivax - radical, opposé par principe à toutes vaccinations.
 
Alors que se poursuit la plus grande campagne de vaccination mondiale de l'Histoire, le vaccin contre le Covid suscite l’espoir, mais ravive aussi des craintes, provoque colère et fantasmes.
 
Parmi ceux et celles qui choisissent de ne pas se faire vacciner, une toute petite minorité mais très active et visible : les antivax. Derrière ce terme, une confédération de courants, de sensibilités et de groupes d’intérêts divers, de la gauche à l’extrême droite, des religieux aux vegans, des mères de famille aux stars d’Hollywood. Leurs points communs : doutes à l’égard de la science, théories du complot, défiance à l’encontre des experts et des décideurs. Ils cherchent par tous les moyens à semer la confusion sur les risques des vaccins et rallier à leur camp les “hésitants”.
 
Ce film retrace notamment l’itinéraire d’une de leurs figures de proue : Andrew Wakefield. Lui et ses partisans ont des méthodes rodées, utilisent films et des réseaux sociaux propager leurs messages au-delà des frontières. Dévoiler les relais d’influence, les soutiens financiers, et l’histoire récente du mouvement antivax permet de comprendre les méthodes de ces marchands de doute et les conséquences de leurs actions.
 
Derrière ces enjeux de santé publique et guerres de communication et fake news, ce film montre comment des destins individuels se jouent et des vies sont affectées, aux Etats-Unis, en Angleterre, en Allemagne et en France. (RTS)

 

 

Le monde de Marcel Proust

 
Film documentaire de Thierry Thomas (France, 2020)
 
Mercredi 8 décembre 2021 à 22h35 sur arte Durée : 55 min
 
Faisant dialoguer photographies et films d'époque avec la voix de Céleste Albaret et des lectures d'extraits de son oeuvre, Thierry Thomas part, dans les pas de l'écrivain Marcel Proust, disparu il y a bientôt un siècle, à la recherche de ce "temps perdu" qu'il a sauvé de l'oubli. Arpentant le quartier parisien de la Madeleine, la promenade de Cabourg ou encore la villégiature d'enfance de l'écrivain dans les environs de Chartres, rebaptisée Illiers-Combray en son honneur, ce documentaire plonge dans une époque révolue pour donner vie au monument de la littérature qui a fini par l'incarner tout entière dans les imaginaires. (Télérama)