Restauration et réparation par l'image aux Journées photographiques de Bienne

La 25e édition des Journées photographiques de Bienne aura lieu du 6 au 29 mai 2022.

Cette édition interroge les processus de restauration et de réparation à travers l’image. A l’ère de l'accélération du changement social et d’une polarisation de la société, la photographie est souvent utilisée comme un filtre qui permet de se protéger de l’expérience d’un réel, parfois insupportable, hostile, voire destructeur. Cependant, l’image photographique est aussi un moyen de reconstruire, de se réparer suite à des bouleversements personnels ou à des catastrophes collectives. L’image peut-elle être au commencement d’un processus de guérison ?

Grâce à une collaboration renouvelée avec le Gymnase français de Bienne, l'artiste belge Katherine Longly a été invitée par le festival à travailler avec une classe d’élèves en novembre dernier. Dans le cadre d’un workshop immersif d’une semaine, elle a proposé aux étudiant·es d’aborder des problématiques liées au corps et à l’alimentation. Comment la relation personnelle de la génération Z à la nourriture se construit-elle ? Comment sont vécues les injonctions imposées à leurs corps et quelles sont leurs stratégies de résistance ? L’artiste a récolté des témoignages et mené une série de recherches et d'explorations autour des questions de « l'image de soi » avec les participant·es. Découvrez un aperçu du workshop grâce à la capsule vidéo de Malitokino avant de découvrir l'exposition qui en résultera au Nouveau Musée Bienne (bâtiment Schwab), en mai 2022./comm. 22.02.2022


lien-externe_20x20  Site internet des Journées photographiques de Bienne