Le Festival international de films de Fribourg se déploie en édition estivale

La 35e édition du Festival International de Films de Fribourg (FIFF) proposera 139 films en provenance de 51 pays. Découvreur de talents, le festival propose 6 premières mondiales, 3 internationales, 6 européennes et 38 premières suisses. La production nationale est également mise en lumière avec 27 films suisses.

Les douze longs métrages et les seize courts métrages des compétitions internationales sont autant d’incursions fortes en Asie, Afrique, Amérique latine et Europe de l’Est (en photo : La Voix d'Aida, de Jasmila Sbanic). Le FIFF dédie sa section Nouveau territoire au Rwanda pour découvrir l’un des pays à la cinématographie la plus jeune du monde. Le cinéma du Mexique est mis en lumière grâce aux votes de 43 cinéastes du pays, dont Alejandro González Iñarritu: l’occasion de (re)découvrir le somptueux Los olvidados de Luis Buñuel (primé à Cannes en 1951). Guillermo del Toro donnera en visioconférence depuis Hollywood une masterclass ouverte au public (entrée libre).

En plus d’un week-end commun avec le festival de musique Les Georges, la section Cinéma de genre Musique ! porte un intitulé qui dit tout : les notes vont déferler sur les écrans du FIFF. La nouvelle section intitulée Les désirs du public est programmée par le public, avec cinq comédies musicales cultes choisies par des centaines de votant·es. Expérience inédite: des binômes, choisis parmi les volontaires du public, présenteront ces séances. Deux grandes personnalités de la musique s’emparent des cartes blanches : le roi de la pop française Étienne Daho – qui donnera une masterclass samedi 24 juillet et présentera ses films fétiches, qui, tous, questionnent à la folie l’identité sexuelle et la liberté – et la comédienne et figure montante du hip-hop suisse Karine Guignard, alias La Gale, avec des films engagés sur le Liban et la Palestine, pays qui retombent toujours dans l’oubli entre deux explosions de violence.

Le voyage du FIFF se fait aussi en famille, avec la section Découvertes en famille, des courts métrages sans dialogues dès 4 ans, le chef-d’œuvre de 1939 Le Magicien d’Oz (dès 6-7 ans), l’épopée picaresque de fans de football dans Africa United (dès 9 ans), ou encore un film de superhéros indonésien Gundala (dès 14 ans). / comm. 13.07.2021

lien-externe_20x20  Le site du FIFF

lien-externe_20x20  Retrouvez les fiches e-media liées aux projections scolaires du FIFF