TV : émissions recommandées

Rêver le futur (Saison 2)

La communication du futur
Film documentaire de Eve Minault (France, 2016)
Le 24.02.2017 à 20h55 sur PLANETE Durée: 52 minutes
Comment l'Homo numericus communiquera-t-il en 2050 ? Grâce à des hologrammes plus vrais que nature ? Ou bien par la pensée ? Autant de questions intéressantes. Pour tenter d'y répondre, ce documentaire, après un bref rappel de l'évolution de la communication de la préhistoire à nos jours, passe en revue une série d'innovations susceptibles de modifier notre quotidien dans un avenir plus ou moins proche. Tandis que des start-up misent sur les lunettes à réalité augmentée, des chercheurs s'attellent à la création d'une interface cerveau-machine régie par les ondes cérébrales. Ou encore à la recherche de solutions pour offrir une connexion Internet stable à l'ensemble de la population.

Si ce film fait quelques tentatives pour s'extraire du catalogage, s'inquiétant (timidement) d'un futur où réel et virtuel ne feraient plus qu'un, il offre surtout une tribune aux ingénieurs interrogés. Ces derniers ne se privent pas de vendre les mérites de leurs inventions et, chemin faisant, la dimension documentaire de l'ensemble s'estompe. (Télérama)



Soundbreaking - La grande aventure de la musique enregistrée (5/6)

Du 78-tours au fichier MP3
Film documentaire de Maro Chermayeff et Christine Le Goff (France, 2016)
Le 24.02.2017 à 22h30 sur  Durée: 55 minutes

Au-delà de l'influence artistique qu'ils exercent sur la musique, les disques, les cassettes, les CD ou les MP3 sont le reflet de leur époque et, en tant que tels, constituent une manifestation concrète des conflits de générations. La guerre qui opposa le 33 au 45-tours, l'invention du concept album par Sinatra, la révolution menée par Dylan avec son single «Like a Rolling Stone», la cassette audio et son usage par les fans de Grateful Dead, l'avènement du vidéoclip, du MP3, l'exploitation du potentiel d'Internet par Stromae ou Beyoncé : autant de chapitres relatés ici à travers les témoignages d'Elton John, Annie Lennox, Jean-Michel Jarre, Catherine Ringer, Mark Knopfler, Questlove ou Jerry Leiber et Mike Stoller. (Télérama)



Soundbreaking - La grande aventure de la musique enregistrée (6/6)

Génération sample
Film documentaire de Maro Chermayeff et Christine Le Goff (France, 2016)
Le 24.02.2017 à 23h25 sur  Durée: 55 minutes

La technique du sampling représente certainement le plus grand bouleversement qu'ait connu la musique ces quarante dernières années : gros plan. (Télérama)

 

Van Gogh, l'énigme de l'oreille coupée

Film documentaire de Jack MacInnes (Royaume-Uni, 2016)
Le 25.02.2017 à 13h30 sur Durée: 90 minutes
Dans la nuit du 23 décembre 1888, le peintre néerlandais Vincent Van Gogh, installé à Arles, se place devant un miroir, attrape un rasoir et se coupe l'oreille. L'épisode est resté célèbre. Mais ses causes et ses circonstances sont restées dans l'ombre. Van Gogh s'est-il tranché l'oreille entière ou uniquement le lobe ? Que révèle cette automutilation sur son état mental ? Chercheuse indépendante installée en Provence, Bernadette Murphy a enquêté pendant cinq ans pour reconstituer précisément le scénario du drame et comprendre comment il a influencé par la suite la démarche artistique du peintre.

C'est la mutilation la plus célèbre de l'histoire de l'art. Le geste ­irraisonné de Vincent Van Gogh qui se tranche l'oreille, à Arles, en décembre 1888, l'a figé dans la posture du créateur névrosé. Exposant la théorie d'une compatriote, Bernadette Murphy, qui a voué sept ans de sa vie à éclaircir l'acte autodestructeur, le réalisateur restitue la démarche de cette chercheuse amateur. La Britannique a épluché les plans cadastraux, exploré les témoignages — dont celui de Paul Signac —, sondé l'oeuvre et les écrits de Van Gogh. Elle en conclut que l'artiste se serait sectionné non une partie de l'oreille mais l'organe entier.

Cette distrayante enquête s'apparente plus à une analyse sociologique d'un faubourg ouvrier arlésien, à la fin du xixe siècle, qu'à une investigation artistique. Bernadette Murphy éclaire les rapports complexes entre les Provençaux et le Hollandais. Un croquis médical, réalisé quarante ans après la blessure, à la demande de l'écrivain Irving Stone — dont le livre La Vie passionnée de Vincent Van Gogh servira de base au scénario du film éponyme de Minnelli —, attesterait l'ampleur de l'incision. On goûte plus ­volontiers les révélations sur l'identité de la fameuse Rachel, à qui Van Gogh était allé donner son bout de chair sanguinolente. Prise à tort pour une prostituée, cette jeune Arlésienne, en fait servante désargentée, rappelle l'affection du peintre pour les femmes humbles et besogneuses. (Télérama)


Charlemagne

La bataille pour le trône (1/3)
Film documentaire de Gabriele Wengler (Allemagne, 2013)
Le 25.02.2017 à 20h50 sur Durée: 52 minutes
S'appuyant sur les écrits d'Eginhard ainsi que sur les découvertes archéologiques et les explications de spécialistes de la période carolingienne, le documentaire retrace par des reconstitutions historiques précises les pérégrinations de Charlemagne, le plus célèbre des seigneurs médiévaux. Né en 748, le fils de Berthe et de Pépin le Bref entre très tôt en rivalité avec son cadet Carloman. A la mort de leur père, les deux frères héritent chacun d'une moitié du royaume, mais leur alliance se fissure rapidement. Le décès de Carloman, à l'âge de 20 ans, permet à Charlemagne de tourner ses ambitions vers l'Italie, où il recherche l'appui du pape contre le roi lombard Didier.

Fils du roi Pépin le Bref, le futur empereur Charlemagne dut se satisfaire d'un legs ca­lamiteux. En vertu du partage paternel, il lui échut, en 768, des possessions réduites à un arc de cercle ceinturant la portion de royaume dévolue à son cadet, Carloman. Moins d'un an après le décès de Pépin le Bref, Carloman et Charles s'affrontèrent. Fraîchement conquise, l'Aquitaine venait de se soulever et le perfide Carloman laissa son frère terrasser seul les Gascons. La victoire enté­rina la suprématie de l'aîné. La mort mystérieuse de Carloman, en 771, érigea finalement Charles en unique roi franc.

De l'hostilité entre les fils de Pépin le Bref aux manigances de leur mère, Berthe au grand pied, jusqu'à l'alliance avec la papauté, le premier volet cerne l'avènement du règne de Charlemagne.

Ouvragées et convaincantes, les reconstitutions s'emboîtent dans le récit du moine Eginhard, auteur de l'hagiographie posthume : la Vita Karoli. Très exhaustifs quant aux techniques de combat et aux progrès de l'artillerie, les historiens détaillent les cuirasses à écailles, les cottes de mailles et les lances de l'armée franque. Ils livrent aussi des indices sur la diplomatie. Pour éclairer les révolutions culturelles à l'origine de la fameuse « renaissance » carolingienne, on scrutera les épisodes suivants, diffusés dans la foulée. (Télérama)

Charlemagne

La guerre contre les Saxons (2/3)
Film documentaire de Gabriele Wengler (Allemagne, 2013)
Le 25.02.2017 à 21h40 sur Durée: 52 minutes
La guerre contre les païens saxons permet à Charlemagne de se poser en défenseur de la chrétienté, mais il ne vient pas à bout de leur résistance. En 774, au terme de l'éprouvant siège de Pavie, le roi franc conquiert la Lombardie avec la bénédiction du pape. Puis le nouveau roi des Francs et des Lombards se rend en Espagne, à la demande de l'émir de Saragosse, où il subit sa première défaite militaire. En repassant les Pyrénées, son arrière-garde est décimée par les Vascons lors de la bataille de Roncevaux, que la «Chanson de Roland» a fait entrer dans la légende. (Télérama)

Charlemagne

L'empereur (3/3)
Film documentaire de Gabriele Wengler (Allemagne, 2013)
Le 25.02.2017 à 22h35 sur Durée: 52 minutes
En 785, au terme de treize années de guerre, Charlemagne se résout à négocier avec les Saxons, qu'il n'avait pu vaincre par le fer. Le roi Widukind se fait baptiser en signe d'allégeance. Confirmant son rôle de protecteur de la chrétienté face à un souverain pontife contesté et affaibli, Charlemagne se fait couronner empereur le jour de Noël 800 et conforte sa position de souverain le plus puissant d'Occident. Il consacre les dernières années de son règne à des réformes intérieures, en premier lieu culturelles : développement d'Aix-la-Chapelle, réforme carolingienne de l'écriture, constitution d'une cour de lettrés. L'empereur s'éteint en 814, laissant son biographe Eginhard construire sa légende. (Télérama)


En ce temps-là

Fribourg
Le 26.02.2017 à 10h20 sur Durée: 57 minutes
A travers les archives de la RTS, une évocation d'un canton qui a fortement mué en quelques décennies. (cgs)



Histoire vivante

Espions pour la planète
Film documentaire de Paul Jenkins (France, 2017)
Le 26.02.2017 à 20h30 sur Durée: 81 minutes
 
Pendant des décennies, Américains et Russes se sont défiés sur fond de guerre froide. Il y a pourtant un domaine dans lequel ils se sont associés : le climat. La CIA et le KGB ont échangé leurs données scientifiques les plus secrètes sur l'évolution de la planète à des fins géostratégiques, économiques et militaires. Leurs conclusions sont édifiantes.

Aujourd'hui, le changement climatique en cours est une évidence pour la plupart des citoyens à travers le monde. Cependant, dans les deux pays dont il est principalement question dans ce film - les Etats-Unis et la Russie - le camp des climato-sceptiques gagne du terrain. C'est notamment le cas aux Etats-Unis, après l'élection de Donald Trump. Dans son entourage immédiat, plusieurs personnalités le réfutent tout simplement. En Russie, Vladimir Poutine ne s'en soucie guère ! Ce film résonne avec l'actualité brûlante par ses conclusions inquiétantes à l'échelle planétaire.

En effet, Espions pour la Planète révèle une collaboration inattendue et secrète entre les services de renseignements américains (CIA) et russes (GRU, le service de renseignements militaires) au lendemain de la guerre froide. Les anciens ennemis jurés ont travaillé ensemble et échangé des données scientifiques confidentielles pour étudier le changement climatique.

Immersion au coeur des services secrets des deux super puissances
Connu sous le nom de MEDEA, ce programme a permis de réunir plusieurs dizaines de grands chercheurs scientifiques américains et russes dans les années 90, en leur donnant accès à des secrets militaires ultra confidentiels. Grâce à ces moyens, ils ont pu effectuer des travaux scientifiques de pointe. Au centre de leurs intérêts : le changement climatique, notamment dans l'Arctique, où la fonte des glaces dicte le climat mondial, du fait de l'élévation du niveau des mers sur le globe. Les chercheurs ont pu utiliser des images de satellites espions captées de part et d'autre et mettre en commun des données récoltées depuis les années 1920.

Côté américain, ce film réunit des témoignages exclusifs d'anciens membres de la sécurité nationale, de diverses agences nationales, ainsi que de plusieurs chercheurs et climatologues. Côté russe, d'anciens ministres et collaborateurs proches du Kremlin se livrent pour la première fois. Ils abordent l'état de la Russie après la guerre froide, ses vastes problèmes économiques et environnementaux.

Espions pour la planète aborde un pan jusqu'ici très confidentiel de l'Histoire contemporaine. (RTS)

  "Espions pour la planète" : dossier pédagogique 



Demi-vie à Fukushima

Film documentaire de Mark Olexa et Francesca Scalisi (Suisse/France, 2016)
Le 26.02.2017 à 22h00 sur Durée: 58 minutes
En 2011, un tsunami dévaste la région de Fukushima et endommage la centrale nucléaire provoquant l’évacuation massive de la population. Un seul homme refuse de quitter la zone interdite, Naoto Matsumura.

Cinq ans après la catastrophe de Fukushima, trente ans après Tchernobyl, ce film documentaire nous plonge au coeur de la zone interdite autour du réacteur de Fukushima-Daiichi. Voyage poétique, les images de cette ville abandonnée et d’une nature en apparence intacte vont certainement rester gravées dans nos mémoires.

Dans une atmosphère surréaliste où la vie humaine s’est effacée et où les sons du passé ressurgissent tels des fantômes, la présence de Naoto devient un obstacle à la stratégie du gouvernement qui aimerait faire oublier cet incident. Naoto reste dans la zone irradiée, en se proclamant « protecteur du passé », mais aussi pour rappeler au monde que l’humanité a besoin de changer.
En observant son quotidien, rythmé par son travail de paysan et les visites de son père, les deux réalisateurs ont voulu donner la parole à sa résistance silencieuse et à sa solitude extrême.

Quel est le quotidien d’un homme qui a décidé de sacrifier sa vie pour sauver celle des autres ? Comment Naoto a-t-il pu, tel la nature, s’adapter à de nouvelles conditions de vie, et son corps, accepter des doses de radioactivité élevées et quotidiennes ?

La réponse est dans sa nature, il respecte ce qui l’entoure, tel un animal dans son habitat. Chaque être est égal, la pierre, l’arbre, l’ours, l’homme ou la fourmi, comme l’indique le shintoïsme.

Sur les images du film, Naoto devient « nature ». Tel un arbre, il fait partie du paysage dévasté et devient « mémoire » pour donner un sens à la douleur et à la solitude dans un paysage de science-fiction où les autres humains perdent leur humanité pour devenir des pantins, et où la décontamination devient un fait comme un autre, une pratique sociale, politique, économique, qui veut effacer la mémoire. (RTS)



Lorsque le soleil est tombé du ciel

Film documentaire de Aya Domenig (Suisse, 2015)
Le 26.02.2017 à 23h05 sur Durée: 78 minutes
Son grand-père, aujourd’hui décédé, avait travaillé à Hiroshima, pour l’hôpital ouvert par la Croix-Rouge après le largage de la bombe atomique. Aya Domenig part sur ses traces et rencontre un ancien médecin et une infirmière qui ont vécu les mêmes expériences…

Partie sur les traces de son grand-père décédé, qui avait officié comme jeune médecin à l’hôpital d’Hiroshima le jour de l’explosion de la bombe atomique, en 1945, la réalisatrice fait la rencontre d’un ancien médecin et d’une infirmière qui ont vécu des situations semblables.

Grâce à la grande ouverture d’esprit dont font preuve ses protagonistes, elle parvient à appréhender de plus près l’expérience de son grand-père, lequel n’en avait jamais parlé de son vivant.

Et lorsque, le 11 mars 2011, se produit la catastrophe nucléaire de Fukushima, cette quête prend une nouvelle tournure. (RTS)


Le court du jour - cliCHés - Episode 1

Les Romanche n'existent pas
Le 27.02.2017 à 11h00 sur Durée: 04 minutes
Plus on s'éloigne des Grisons et plus les Romanches disparaissent du paysage. Existent-ils vraiment ? Ou, comme Guillaume Tell, font-ils partie des mythes helvétiques ? Reportage de Frédéric Recrosio à Coire. (RTS)



Le court du jour - cliCHés - Episode 2

Les Suisses-allemands mangent mal
Le 28.02.2017 à 10h55 sur Durée: 04 minutes
Peut-on décemment prétendre connaître la cuisine quand on a inventé le Schüblig, le Maggi et l'Aromat ? Reportage de Flavio Sala à Soleure. (RTS)



Lénine, une autre histoire de la révolution russe

Film documentaire de Cédric Tourbe (France, 2016)
Le 28.02.2017 à 20h50 sur Durée: 95 minutes
Des prémices de la révolution de février à l'insurrection d'octobre, décidée et menée avec succès par un Lénine qui, à rebours de sa légende, a longtemps été ballotté, comme tout le monde, par la puissance des événements, Cédric Tourbe, avec l'historien Marc Ferro et le politologue Michel Dobry, restitue pas à pas l'extraordinaire enchaînement des faits qui constituent la révolution russe de 1917. Le film montre ainsi en détail comment Lénine parvient in extremis à remporter la mise. Il réussit aussi à faire partager l'énergie bouillonnante, euphorique, explosive, de ce moment où le peuple le plus nombreux et le plus opprimé du monde occidental ne remet pas seulement en cause l'autocratie, mais toute forme d'autorité. (Télérama)




Le monde secret de la petite brique Lego

Film documentaire de Vincent Dupouy (France, 2017)
Le 28.02.2017 à 20h55 sur Durée: 90 minutes
Billund, dans le sud du Danemark, est le lieu de naissance de la brique Lego, inventée par un menuisier, Ole Kirk Christiansen, en 1932. Aujourd'hui, l'entreprise est devenue numéro un sur le marché du jouet mondial et toutes les heures, cinq millions de briques sortent de l'usine de fabrication. Comment expliquer le succès planétaire de ce jouet qui stimule l'imagination des petits et des grands ? (Télérama)



Edition spéciale: L'abdication du tsar Nicolas II

Film documentaire d'André Meier (Allemagne, 2016)
Le 28.02.2017 à 22h25 sur Durée: 60 minutes
Russie, 1917. A Petrograd, la révolution vient de balayer la dynastie des Romanov et le monde s'interroge : quel sera le sort de la famille impériale ? Quels ont été les événements précurseurs de sa chute ? Que va-t-il se passer sur le front ? Un reportage sur l'assassinat de Raspoutine, une interview croisée du peintre prorévolutionnaire Chagall et du photographe tsariste Sergueï Prokoudine-Gorski, les interventions des correspondants de la chaîne à Berlin, Paris, Moscou, et Petrograd et les réponses de l'historienne Frédérique Néau-Dufour constituent un exercice ludique et documenté d'histoire en direct. (Télérama)



De l'URSS à la Russie : chronique d'une hégémonie

De la naissance à la chute (1/2)
Film documentaire de Matthias Schmidt, Sebastian Dehnhardt (Allemagne, 2015)
Le 28.02.2017 à 23h30 sur Durée: 90 minutes
Fondée en 1922, l'Union des républiques socialistes soviétiques est rapidement devenue une superpuissance rivale de l'Occident. De l'ascension de Staline au démantèlement d'un géant bien malade, en 1991, en passant par le «dégel» khrouchtchevien, la stagnation brejnevienne puis la perestroïka, cette première partie déroule sept décennies d'une histoire tourmentée et violente, qui ne s'est jamais totalement distinguée de l'immense espoir qui avait présidé à la naissance de l'URSS. (Télérama)


De l'URSS à la Russie : chronique d'une hégémonie

La renaissance russe ? (2/2)
Film documentaire de Matthias Schmidt, Sebastian Dehnhardt (Allemagne, 2015)
Le 01.03.2017 à 01h00 sur Durée: 90 minutes
Dès son arrivée à la présidence en 2000, Vladimir Poutine se présente comme celui qui saura rétablir l'ordre et la grandeur de la Russie. Ancien des services secrets, il instaure un régime autoritaire que, quinze ans plus tard, la majorité des Russes semble approuver. Mais alors que Moscou ne cesse d'accroître son influence sur la scène mondiale, les relations avec l'Occident se dégradent, à tel point que certains parlent aujourd'hui d'une nouvelle guerre froide. Quel bilan tirer de ses seize années de pouvoir ? (Télérama)


Le court du jour - cliCHés - Episode 3

Les Romands sont alcooliques
Le 01.03.2017 à 10h55 sur Durée: 04 minutes
Que faire des hectolitres de vin produits en Suisse romande et impossibles à exporter parce que trop chers ? Les boire ? Reportage de Lisa Catena à Lausanne. (RTS)



Pape François, du jésuite dans les idées

Film documentaire de Vincent de Cointet (France, 2016)
Le 01.03.2017 à 20h05 sur Durée: 60 minutes
Le magazine Les Coulisses de l'événement revient sur l’élection du Pape François. Après la démission surprise de Benoît XVI et un affrontement entre progressistes et conservateurs au sein de la hiérarchie catholique, l’émergence de ce jésuite au parcours atypique est en train de transformer l’église en profondeur.

Parcours fascinant que celui du cardinal Bergoglio, désigné provincial des jésuites argentins à 36 ans, puis redevenu simple curé pendant presque deux décennies, avant d’être propulsé évêque de Buenos Aires ! Les coulisses de l’événement raconte comment, d’outsider, Bergoglio se transforme en figure incontournable et finit par être élu pape sous le nom de François le 13 mars 2013.

La deuxième partie de l’émission ravive les premiers actes du pape François : refus des appartements pontificaux, la visite à Lampedusa, le lavage des pieds de prisonnières musulmanes le Jeudi Saint. Sans oublier son étonnant discours de Noël sur les « maladies de la curie romaine » devant un parterre de prélats, consternés pour les uns, enthousiastes pour les autres…

Le troisième chapitre est consacré aux « Francesco boys », ces nouveaux évêques nommés par François, tels Jean-Marie Lovey, évêque de Sion, qui sont en train de transformer l’Eglise catholique. Ou en tout cas, son image… Les intervenants principaux du film sont le cardinal Maradiaga (Hondurien, patron du C9, le « gouvernement de cardinaux », mis en place par François), le cardinal Kasper (allemand, chef de file du courant « progressiste ») et le seul cardinal électeur suisse, Kurt Koch, actuellement en charge de l’œcuménisme au Vatican.

De nombreux témoignages nourrissent l’émission. Certains observateurs avisés, tels Marco Politti, auteur de « François parmi les loups », ou Sandro Magister, qui tient une chronique très critique dans L'Espresso, s’expriment sur le conflit grandissant du pape François avec « les doctrinaires » qui le voient comme un vecteur de « guerre civile » au sein de l’Eglise. Giusi Nicolini, maire de Lampedusa, raconte quant à elle comment la visite inédite de François a changé le regard du monde sur le drame des migrants. Des pèlerins valaisans parlent de leur évêque et le caporal Grandjean, garde suisse, donne le point de vue des hommes chargés de la protection du souverain pontife. (RTS)


Le court du jour - cliCHés - Episode 4

Les Tessinois ne travaillent pas
Le 02.03.2017 à 11h00 sur Durée: 04 minutes
C'est le Sud, il fait beau, les terrasses sont accueillantes. Est-ce que les Tessinois ont encore le temps de travailler ? Reportage de Flurin Caviezel à Locarno. (RTS)



Temps présent

Assurance-maladie : ceux qui ne peuvent plus payer
Le 02.03.2017 à 20h10 sur Durée: 60 minutes
La nouvelle hausse des primes des caisses-maladie a mis KO des dizaines de milliers de Suisses, venus grossir les rangs de ceux qui ne peuvent déjà plus payer. Le système s’emballe, il semble devenu fou. L’assurance-maladie est devenue la deuxième cause d’endettement, après les impôts. Désormais, certains Romands renoncent à se soigner en raison de leur franchise élevée, tandis que plusieurs cantons ont introduit une liste noire des mauvais payeurs. Ces derniers n’ont désormais plus accès aux soins, sauf en cas d'urgence. Un état des lieux qui fait froid dans le dos. Alors que les finances des cantons romands sont toujours plus serrées, les subsides sont devenus indispensables pour beaucoup de Suisses. Et ceux qui n’y ont pas droit s’appauvrissent lentement mais sûrement.

A Neuchâtel, les primes se sont encore envolées cette année, alors même que le canton fortement endetté doit faire face à d’énormes coupes budgétaires dans le social. Résultat : c’est toute une partie de la population qui devra amortir cette année la hausse des primes, bien que le budget des ménages se réduit comme peau de chagrin. Aujourd’hui, on compte 134’000 Suisses qui ne peuvent pas payer leurs primes. Cela a coûté 284 millions de francs aux cantons en 2015. Car depuis quelques années, ce sont eux qui prennent en charge la presque totalité de ces impayés. Notre enquête révèle que les assurances maladies ne sont pas tout à fait perdantes dans ce système !

Alors pour faire des économies, certains cantons alémaniques ainsi que le Tessin ont mis en place un système de liste noire punitive. Les mauvais payeurs sont ainsi fichés dans toute la Suisse et les prestations ne leur sont plus remboursées, sauf en cas d’urgence. Un système controversé qui peut aller très loin. Ainsi dans certains cantons, les personnes séropositives ou diabétiques ne sont plus remboursées pour leurs médicaments. Et c’est même parfois l’assurance qui conteste le caractère urgent des soins donnés ! Après quatre ans de pratique, le Tessin se félicite de ce système. Il semblerait toutefois que l’effet dissuasif escompté ne soit pas forcément au rendez-vous, comme le montre notre enquête sur place.

Vingt ans après la mise en place de la LAMAL, Temps Présent est parti à la rencontre de ces Suisses, jeunes ou retraités, de familles recomposées ou de parents qui ne peuvent plus payer. Tous ont le sentiment d’avoir joué dans les règles du jeu, mais d’être aujourd’hui les victimes d’un système devenu fou. (RTS)


Le court du jour - cliCHés - Episode 5

Les Grisons, pays des amendes
Le 03.03.2017 à 10h55 sur Durée: 04 minutes
Excès de bolets ou de vitesse, tout est bon pour distribuer des prunes, il faut bien entretenir la police et les paysages ! Reportage de Flavio Sala à Savognin. (RTS)



Rêver le futur (saison 2)

Les villes du futur
Film documentaire de Marc Aderghal (France, 2016)
Le 03.03.2017 à 20h55 sur PLANETE Durée: 52 minutes
Partout dans le monde, des hommes et des femmes imaginent des outils innovants pour optimiser les flux urbains et concevoir des villes durables, autonomes, et agréables à vivre. (Télérama)



Sugar Man

Film documentaire long métrage de Malik Benjelloul (Suède/GB, 2012)
Le 03.03.2017 à 22h40 sur Durée: 81 minutes
L'histoire du songwriter américain Sixto Rodriguez, star insoupçonnée de la jeunesse antiapartheid, qui connut une gloire tardive grâce à deux fans sud-africains. Bercé par ses sublimes ballades, un conte moderne enthousiasmant.

Au début des années 1970, Sixto Rodriguez enregistre deux albums de folk-soul sur le label Sussex Records. Salués par la critique, Cold facts et Coming from reality font un flop monumental auprès du public américain. Le musicien d'origine mexicaine, à la voix éraillée et à la plume engagée, retourne alors à son quotidien d'ouvrier du bâtiment tandis que ses chansons traversent mystérieusement l'Atlantique. Mais sans le savoir, Rodriguez devient l'idole de la jeunesse blanche sud-africaine, en révolte contre l'apartheid. À la fin des années 1990, le disquaire Stephen Segerman et le journaliste Craig Bartholomew entreprennent d'enquêter sur l'artiste, prétendument suicidé sur scène. En dénichant des indices dans les textes de ses chansons, ils finissent par retrouver sa trace dans la banlieue de Detroit et le font venir au Cap en 1998 pour une tournée triomphale…

Success-story

Si certains lui ont reproché d'avoir gommé toute rugosité, c'est avec un art assumé du storytelling que le jeune réalisateur suédois Malik Bendjelloul – qui a mis fin à ses jours en 2014 – a recomposé en archives et témoignages cette incroyable traque, aussi exaltante qu'émouvante. Succès inattendu au box-office, l'oscarisé Sugar man a offert à Sixto Rodriguez une seconde résurrection, concrétisée par des concerts à travers le monde. Cabossé, l'homme en noir a livré des performances déroutantes, mais ses ballades libertaires, elles, ont gagné leur part d'éternité… (Arte)


Sueurs froides (Vertigo)

Film long métrage d'Alfred Hitchcock (USA, 1958)
Le 04.03.2017 à 8h30 sur Durée: 125 minutes
Acrophobie... un nom scientifique pour le vertige maladif qu'éprouve l'inspecteur Ferguson. Cette terreur du vide l'a poussé à abandonner la police. Un ancien ami l'engage pour surveiller son épouse, Madeleine, au comportement étrange.

Vertige... Déséquilibré, aspiré, le spectateur sombre profondément dans un étouffant mystère. Celui du corps, double, fragile, ambigu. Celui des âmes, ténèbres obstinées de la passion amoureuse, de la trahison. Sur la magnifique musique de Bernard Herrmann, Hitchcock ouvre un gouffre subtil, lente et terrible avalanche de trompe-l'oeil. Le doute gangrène tout : le décor, majestueuse promenade dans San Francisco et ses environs ; les personnages, de l'apparente rigidité de James Stewart aux deux visages de Kim Novak. Reste le suspense, épuré, nu comme une charpente. Trouble discours sur la passion, sur l'illusion amoureuse, le film joue avec ironie sa partition de mort et d'angoisse.

Dans cette oeuvre « nécrophile », selon le maître lui-même, le cinéma, art trompeur et fascinant, abat ses cartes : la duperie dont le héros est victime ressemble à la nôtre, public crédule. Hitchcock propose un malicieux jeu de miroirs mais ne donne aucune clé. Ainsi, il brouille les pistes et pervertit toute interprétation préfabriquée. Sueurs froides se savoure avec amertume, comme un brouet maléfique et génial. (Télérama)


Un besoin pressant

Film documentaire d’Alex Mayenfisch (Suisse, 2015)
Le 05.03.2017 à 21h30 sur Durée: 83 minutes
Plus grande réserve d’eau douce d’Europe, le lac Léman était devenu un véritable dépotoir dans les années 1960. Depuis, la généralisation du traitement des eaux usées ainsi que l’interdiction des phosphates ont permis de rétablir sa santé. En explorant les archives consacrées à cette lutte de longue haleine, ce film retrace aussi l’émergence du mouvement écologiste.

Tournant des années soixante. Une formidable expansion économique permet à une grande partie de la population d’accéder à un niveau de vie inconcevable jusqu’alors. Pas de doute : la société de consommation augure un bel avenir.

Pourtant, voilà qu’apparaissent les premières conséquences néfastes pour le milieu naturel de ce nouveau mode de vie. On parle pudiquement de « nuisances ».
Source de la vie, l’eau est aussi à l’origine d’un éveil en matière environnementale. Sa pollution est visible à l’œil nu, choquante. Celle de l’air, l’élimination des déchets ménagers, le bruit, le trafic routier puis la controverse autour de l’énergie nucléaire vont graduellement participer à l’émergence d’une conscience écologique, que les grandes catastrophes industrielles ne font que renforcer. Il n’est plus possible de se voiler la face : les atteintes à l’environnement portent directement préjudices aux êtres humains. C’est la « civilisation de l’ordure ».

Ce documentaire retrace l’évolution de cette prise de conscience au travers d’archives et de témoignages de précurseurs clairvoyants. Ce n’est pas une histoire ancienne. C’est le début de celle que nous vivons actuellement. Avec ce simple constat: le diagnostic avait déjà été posé il y a cinquante ans.

En réveillant un passé récent – dont certains prendront connaissance et que d’autres redécouvriront – ce film propose un regard critique sur le présent et esquisse ainsi une vision d’avenir. (RTS)



Warm-Glow

Film documentaire de Marina Belobrovaja (Suisse, 2014)
Le 05.03.2017 à 23h00 sur Durée: 50 minutes
Un groupe de politiciens, journalistes et touristes suisses se rend dans la zone fermée et contaminée de Tchernobyl. Pendant cinq jours, la réalisatrice Marina Belobrovaja observe les voyageurs et met en lumière leurs perceptions, leurs peurs et leurs réflexions. Le film a été tourné en immersion avec un iPhone.

Un groupe de politiciens, journalistes et touristes suisses se rend dans la zone fermée et contaminée de Tchernobyl pour une excursion empathique organisée par l’agence de voyage Kuoni et Green Cross.

Sur place, ils rencontrent des personnes affectées, sont reçus officiellement par les autorités locales, participent à une commémoration du 25e anniversaire de l’accident et parcourent la ville fantôme de Prypiat.

Pendant cinq jours, Marina Belobrovaja observe les voyageurs, s’entretient avec eux en se concentrant sur leurs perceptions, leurs peurs et leurs réflexions. Le film a été tourné avec un iPhone, outil léger et discret qui a permis à la réalisatrice d’être mêlée au groupe comme tous les autres voyageurs. (RTS)



Le court du jour - cliCHés - Episode 6

Les Suisses-allemands sont des Nein-sager
Le 06.03.2017 à 10h55 sur Durée: 04 minutes
C'est le seul mot allemand connu des Romands : «Nein-sager». Il faut dire que les Alémaniques font beaucoup d'efforts pour entretenir leur réputation ! Reportage de Frédéric Recrosio à Berne. (RTS)



Selma

Film long métrage d'Ava DuVernay (USA, 2014)
Le 06.03.2017 à 20h40 sur Durée: 125 minutes
Ce biopic sur Martin Luther King s'intéresse à un aspect limité de la vie du leader noir : son combat pour le droit de vote des Noirs. Selma met en avant une objectivité factuelle qui s'appuie notamment sur les rapports d'agents du FBI, listant les faits et gestes des activistes. C'est un moyen efficace pour rendre palpable un climat de crise.

En entrant dans les coulisses de l'action politique et militante, le film exploite au mieux des situations concrètes et donne une portée pédagogique à cette reconstitution. Les combats et la méthode de Martin Luther King (sobrement interprété par le très doué David Oyelowo) peuvent encore servir aujourd'hui. Le message est fort. On regrette d'autant plus que la réalisatrice le délivre sans beaucoup de tempérament ni d'âme. Quand, à la fin de Selma, des images d'archives surgissent, la vitalité spontanée qu'elles montrent souligne les limites de ce film mené avec rigueur, mais aussi avec raideur. (Télérama)

  "Selma" : notre fiche pédagogique


Morts à crédit

Film documentaire de Frédéric Castaignède (France, 2016)
Le 06.03.2017 à 21h40 sur Durée: 94 minutes
Cette investigation choc analyse la poussée inexorable et inquiétante du surendettement des ménages en Europe. Comment combattre ce fléau social et humain qui menace, tout autant que la dette publique, l’économie des pays européens ?

Chaque jour en France, trois personnes se donnent la mort parce qu’elles sont tombées dans la spirale infernale du surendettement.

Partout ailleurs, en Europe, le surendettement des ménages ne cesse de progresser. En France, un dossier de surendettement est déposé toutes les deux minutes. Quand il ne conduit pas au suicide, il provoque une petite mort : une exclusion économique et sociale, une détresse psychologique, un cauchemar dont il est très difficile de sortir.

Ce n’est pas seulement un drame humain, mais aussi un énorme problème économique. En 2008, le surendettement des ménages américains et la crise des subprimes plongeaient le monde dans la plus grave crise financière et économique depuis 1929. Aujourd’hui, alors que la situation des dettes publiques ne cesse d’inquiéter, la dette privée pourrait être la prochaine grande menace pour l’économie européenne, handicapant le retour de la croissance et faisant planer le spectre d’une nouvelle crise bancaire.

Qu’est-ce que le surendettement ? Qui est touché ? Comment en est-on arrivé là ? Et surtout, comment lutter contre ce fléau ? Ce sont ces questions brûlantes aux enjeux majeurs que ce film propose d’explorer. (RTS)


Le court du jour - cliCHés - Episode 7

Les Romands se croient supérieurs
Le 07.03.2017 à 11h00 sur Durée: 04 minutes
Celui qui est né sur les bords du Léman se sait béni des Dieux. Mais n'a-t-il pas tendance à le montrer un peu trop ? Reportage de Flurin Caviezel à Vevey. (RTS)



Le court du jour - cliCHés - Episode 8

Les Romands se croient supérieurs
Le 08.03.2017 à 10h55 sur Durée: 04 minutes
Quand ils passent le Gothard, les Suisses-allemands ont l'impression d'être déjà en Italie : les gens roulent comme des fous ! Impression ou réalité ? Reportage de Lisa Catena à Lugano. (RTS)



Le court du jour - cliCHés - Episode 9

Les Romanches sont les rois des subventions
Le 09.03.2017 à 10h55 sur Durée: 04 minutes
Ça semble une évidence, dans les Grisons il tombe plus de subventions que de pluie. Les routes, les gares, les maisons tout est rutilant, on est dans Heidiland ! Reportage de Lisa Catena à Sameda. (RTS)



Temps présent

Tourisme, le match Suisse-Autriche
Le 09.03.2017 à 20h10 sur Durée: 55 minutes
L’hôtellerie suisse affronte une crise sans précédent. Le grand fautif: un franc fort qui rend les hôtels helvétiques et le tourisme en général bien plus chers que chez ses voisins. Avec des frais de fonctionnement élevés, une rentabilité en baisse, les petits hôtels ont de la peine à survivre. Pendant ce temps, à l’autre bout des Alpes, l’Autriche est devenue la principale concurrente de la Suisse. L'offre hôtelière peut varier du simple au double, particulièrement pour les propositions en station. Un match serré et parfois cruel.

C'est une crise sans précédent pour l'hôtellerie helvétique de milieu de gamme. Selon Hotelleriesuisse, le nombre de trois étoiles est passé de 1007 à 903 entre 2007 et 2015 (alors que le nombre des quatre et cinq étoiles a augmenté). La baisse des nuitées des clients de la zone euro est dramatique, sans compter le manque de neige à Noël: avec le franc fort, la concurrence de voisins comme l'Autriche se fait d'autant plus rude. Et pour assombrir encore le tableau, il y a l'arrivée d'autres acteurs comme Airbnb, ces plateformes d'échange internet - qui viennent perturber une économie déjà mise à mal. Il représente désormais 20% des offres de lits.

Que fait l'hôtellerie suisse pour lutter contre ces concurrents ? Certains arrivent à tirer leur épingle du jeu parce qu'ils ont ce petit quelque chose de plus qui fait toute la différence. Rencontre avec ces hôteliers qui se débattent dans un contexte plus que jamais difficile. (RTS)



Le court du jour - cliCHés - Episode 10

Les Zurichois travaillent tout le temps
Le 10.03.2017 à 10h55 sur Durée: 04 minutes
Zurich, c'est la capitale ! La seule du pays. Un titre acquis à force de stress et de sueur. Direction Bahnhofstrasse pour une enquête de terrain sans concessions. Reportage de Flurin Caviezel. (RTS)



Rêver le futur (saison 2)

Le patrimoine du futur
Le 10.03.2017 à 20h55 sur PLANETE Durée: 52 minutes
Comment le transmettrons-nous dans le futur ? Les nouvelles technologies et la réalité virtuelle ouvrent des perspectives inédites, comme celle d’une mémoire numérique. (LMag)

Bookmark and Share

Recherche

Recherche dans les ressources