Vous êtes ici : E-media > Généralités > Sélection TV

Sélection TV

Géopolitis

La Chine rebat les cartes
 
Dimanche 20 août 2017 à 12h20 sur   Durée : 15 min - FG 37 SHS 31
 
 
Une Chine avocate du libre-échange et prête à guider l'ordre mondial ? L'Empire du milieu de Xi Jinping rêve de supplanter le géant américain sur le plan économique, mais aussi politique.  (RTS)
 

 
 
Barbara 
 
Film long métrage de Christian Petzold (Allemagne / 2012) 
 
Lundi 21 août 2017 à 13h35 sur  Durée : 100 min
 
Tout en elle émeut, tout de suite. Sa beauté. Sa colère rentrée, sa tristesse mal dissimulée. Tout en elle intrigue, ­sitôt qu'elle apparaît. Barbara, chirurgien pédiatre, débarque dans un coin paumé de l'Allemagne de l'Est, en 1980. Nommée là parce qu'elle était soupçonnée, à Berlin, de vouloir passer à l'Ouest, elle ne lâche pas un sourire. Avec cette femme, le réalisateur allemand Christian Petzold retrouve son actrice fétiche, la remarquable Nina Hoss, et raconte avec elle une époque sombre de leur pays. Dans cette Allemagne de l'Est finissante, dont Barbara est la belle captive, tous les lieux, choisis avec un sens évocateur magistral, distillent une atmosphère menaçante. Il y résonne une vacuité absurde et la peur que le moindre geste soit vu, dénoncé. Rien ne doit déranger l'ordre immobile. Tout ce que fait Barbara, dès lors, devient signe. Ses trajets à vélo. L'attention qu'elle refuse de porter à un collègue qui, lui, la regarde. Aux yeux de cet homme, Barbara devient fascinante. Comme elle l'est pour l'agent local de la Stasi. Et pour nous. Elle est le mystère d'une grâce qui persiste, d'une liberté qui résistera peut-être. Un beau suspense. (Télérama)
 
 
 

A bon entendeur

Quoi...du bio chinois ? / Economies d'énergie à la maison

Mardi 15 août à 20h00 sur  Durée : 35 min. FG 26-27-37

La Chine est plus connue pour ses scandales alimentaires que pour son agriculture biologique, et pour cause ! Mais dans le pays le plus peuplé de la planète, certains pratiquent une culture de qualité, respectueuse de l'environnement et du goût ! Le magazine A bon entendeur est allé à la rencontre de ces agriculteurs atypiques, passionnés par le bio, le bon, le sain. Qu’il s’agisse de thé, de riz, de simples légumes, la mode se répand dans tout le pays, du Yunnan jusqu'à Pékin. Un espoir pour sortir de l’agriculture industrielle ? Pour développer la thématique, Dominique Bourg, professeur à l’UNIL et philosophe, est invité sur le plateau.
 
Et pour sa dernière émission de l’été, A bon entendeur vous propose de quoi recommencer à économiser pour vos prochaines vacances ! Il s’agit d’économies d’énergie, par de simples gestes du quotidien, mais qui peuvent vous faire épargner, selon les cas, des centaines de francs par an. (RTS)



Enfants soldats hier, mercenaires aujourd'hui

Film documentaire de Mette Heide (Danemark, 2016)

Mardi 22 août 2017 à 23h15 sur   Durée : 55 min - SHS 32

Enfants soldats hier, mercenaires aujourd'hui, ils viennent grossir les rangs d'armées ayant sous-traité à des sociétés militaires privées le recrutement d'une main-d'œuvre bon marché. Parmi leurs clients, on compte principalement les Etats-Unis. Les guerres en Irak ou en Afghanistan ont en effet été menées à grand renfort de contractuels (non comptabilisés), venant essentiellement de pays africains comme l'Ouganda ou la Sierra Leone. Car tout s'achète, même la loyauté des combattants. La démonstration en est faite dans ce film, qui mêle avec habileté enquête et témoignages glaçants d'anciens enfants soldats.
 
Ces hommes, qui n'ont connu que la violence, apparaissent paradoxalement endurcis, mais brisés. Face caméra, un Sierra-Léonais revient sur son expérience irakienne, visiblement fier d'y avoir participé. Mais, plus les récits s'accumulent, plus les soldats fendent l'armure, les yeux embués de larmes. Enfin de l'émotion, se dit-on, même si l'usage pondéré du pathos permet d'éviter l'analyse psychologisante pour mieux mettre en lumière ce que les responsables politiques et les sociétés militaires privées comme Aegis ou Blackwater dissimulent : les liens inavouables entre politique étrangère et business... As usual.  (Télérama) 


Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l'existence

Film long métrage de Roy Andersson (Suède, 2014)

Mercredi 23 août 2017 à 23h55 sur  Durée : 105 min

Comme le signale le titre, qui semble échapper à tout contrôle, le Suédois Roy Andersson ouvre la cage du cinéma, le libère des conventions du scénario et de la mise en scène. Pour nous parler de notre monde, il le recrée en studio. Là, tel l'artiste dans son atelier, il compose des plans toujours fixes, des tableaux vivants. Les saynètes se succèdent, poétiques et drolatiques, sur un rythme très contemplatif. La récompense est belle : nous voilà, nous spectateurs, transformés en visiteurs d'une étonnante exposition sur l'humanité, espèce menacée, menaçante parfois...

L'homme, c'est l'obsession de Roy Andersson, qui termine en beauté sa «trilogie des vivants», après Chansons du deuxième étage (2000) et Nous, les vivants (2007). Comment être un humain ? La question s'inscrit d'emblée à l'écran et on entendrait presque la voix du cinéaste ajouter, sur un ton compréhensif : c'est si difficile... Voyez ces deux vendeurs de farces et attrapes. Ils ont un mal de chien à trouver preneur pour leurs dents de vampire et vivent dans la dèche, perdant presque foi en leur mission : aider les gens à rire. Roy Andersson s'y emploie avec un pessimisme tranquille et une fantaisie consolatrice. Pour réfléchir sur l'existence, semble-t-il nous dire, il faut rester léger. Comme l'oiseau sur la branche.  (Télérama)

  Fiche pédagogique

 
 

Puberté, la métamorphose

Mercredi 23 août 2017 à 20h50 sur Planète+  Durée : 50 min - FG  32-38
 
L'adolescent, cette «créature fascinante», livre les secrets de sa spectaculaire transformation grâce à l'éclairage de scientifiques. Une approche globale et instructive sur cette période de la vie entre fragilité et exaltation. (Télérama)

Bookmark and Share

Recherche

Recherche dans les ressources