Sélection TV de la semaine

Marco Polo

Film documentaire de Gabriele Wengler (Allemagne, 2014) - SHS 32

Samedi 1er avril à 21h45 sur Arte (52 min)

Des chercheurs mettent en doute le périple chinois de Marco Polo, notamment la Britannique Frances Wood. Cette dernière s'étonnait que le voyageur ne mentionne pas la muraille de Chine dans ses récits. De plus, de nombreux compatriotes du marchand vénitien voyaient ce dernier comme un hâbleur et un mythomane. Le sinologue Hans Ulrich Vogel et Marina Münkler, professeur de littérature, sont partis sur les traces de l'aventurier pour mener l'enquête. De Venise à Pékin en passant par Yangzhou et Quanzhou, ils ont multiplié les investigations, fouillé les archives de la Cité des Doges ou encore retrouvé des chroniques d'auteurs du XIIIe siècle faisant état du passage d'un certain Buolo à la cour de Chine.

La controverse a surgi en même temps que la légende. Embastillé à Gênes, en 1298, après un combat naval, le Vénitien Marco Polo s'attelle à son Livre des merveilles : la relation de ses tribulations chez l'empereur de Chine, Kubilay Khan. Rédigés avec l'aide du trouvère Rusticien de Pise dans un français truffé d'italianisme, ses Mémoires deviennent un best-seller. Mais on doute de la véracité de son témoignage. Il demeure pourtant le seul à avoir brossé un tableau politique et ethnographique de la dynastie Yuan.

Le Livre des merveilles serait-il mensonger ? Confrontant la thèse de l'historienne britannique Frances Wood, persuadée que l'Italien n'a pas dépassé Constantinople, aux récentes découvertes du sinologue allemand Hans Ulrich Vogel, ce documentaire foisonnant reconsidère l'apport historique des écrits du Vénitien. Soupesant ses allégations sur le système fiscal, la récolte du sel et le commerce, les chercheurs les comparent à des textes médiévaux chinois et perses. Des archives de Venise aux fouilles archéologiques de Yangzhou, ils montrent que Marco Polo est resté, des années durant, au service de Kubilay Khan. Agrémenté de saynètes fictionnelles, où scintillent soieries, pierreries et sceaux en or, le portrait se mue en éloge d'un esprit curieux, vraisemblablement nanti d'un haut poste administratif en Chine. (Télérama)
 

Puberté, la métamorphose

Film documentaire de Judith König (Allemagne, 2016)

Samedi 1er avril à 22h35 sur Arte (53 min)

Insolente, mal élevée, paresseuse ou tyrannique : depuis des millénaires, on ne cesse de vilipender la jeunesse. La puberté, étape obligée et cruciale du développement humain, métamorphose invariablement les enfants en créatures boutonneuses, lunatiques et rebelles. Pendant cette période charnière, le cerveau se transforme en immense chantier. Alors que de nouvelles connexions neuronales s'établissent, le lobe préfrontal, responsable du contrôle des émotions, est difficilement accessible. Résultat, l'apathie peut brutalement laisser place à des crises de larmes ou de colère, et la joie céder au désespoir. Le corps change aussi de manière spectaculaire, sous l'effet d'un cocktail explosif d'hormones. (Télérama)

 

Homo Faber (trois femmes)

Film long métrage de Richard Dindo (Suisse / 2014)

Dimanche 2 avril 2017 à 21h40 sur RTS Deux (86 min)

Le cinéaste suisse Richard Dindo s'attaque au bestseller de Max Frisch Homo Faber et en propose une adaptation poétique qui oscille entre la fiction et le documentaire. Dans ce film, le réalisateur adopte la perspective de Faber, le héros du roman de Frisch, comme s'il se tenait derrière la caméra. Marthe Keller, Daphné Baiwir et Amanda Barron interprètent les trois héroïnes de ce film.Walter Faber ne croit pas au destin ni aux sentiments. C’est un cartésien pur et dur. Trois femmes ont joué un rôle majeur dans sa vie : son ancienne fiancée Hanna, son amante américaine Ivy et enfin Sabeth, qui a durablement bouleversé ses repères…Walter Faber est, en outre, le personnage principal du célèbre roman Homo Faber de l’écrivain Max Frisch.

Richard Dindo, l’un de nos cinéastes-phare, a fait un film de ce livre. Il y exploite adroitement la matière romanesque et concentre le regard sur les personnages féminins. Le réalisateur adopte la perspective de Faber comme s’il se tenait derrière la caméra. Invisible, il parle de ces femmes et de ses relations avec elles, en citant des passages du roman de Max Frisch.Homo Faber (trois femmes), nouveau film radical et poétique de Richard Dindo, a une façon bien à lui de porter à l’écran une oeuvre littéraire. Et c’est aussi une belle déclaration d’amour aux femmes. (RTS)

  Fiche pédagogique e-media 

 

Friedrich Dürrenmatt, dans le labyrinthe

Film documentaire de Sabine Gisiger (Suisse /2014)

Dimanche 2 avril 2017 à 23h10 sur RTS Deux (53 min)

Présenté aux Journées de Soleure, ce documentaire consacré à Friedrich Dürrenmatt, nous immerge dans l’univers sombre et désenchanté d’un écrivain d'envergure.Le film se charge d’ériger un monument (très) original à l'homme, à l'écrivain et au peintre Friedrich Dürrenmatt, en lui consacrant une autobiographie fictive, constituée d’innombrables entretiens cinématographiques, radiophoniques et télévisés - suisses ou pas - au cours desquels il a évoqué sa vie, parlé de son œuvre, posé un diagnostic sur le monde.

L'histoire du film est inventée de toutes pièces. L'écrivain, dans la soixantaine, vit retiré dans sa maison, au-dessus du lac de Neuchâtel. On peut néanmoins s’aventurer à qualifier ce récit d’autobiographique, du fait de ce matériel authentique (les propos originaux de l’artiste). Rien d’inventé. Tout est d’origine. Mais Sabine Gisiger crée l'illusion d'un récit à la première personne, un récit qui n’est pas vrai au sens étroit du terme, mais néanmoins véridique. Et qui expose la vision du monde singulière et sensible, critique aussi, d’un homme immense. (RTS)

 

Et Rodin créa «La Porte de l'enfer»

Film documentaire de Bruno Aveillan (France / 2017) - A34 AV

Dimanche 2 avril à 23h40 sur Arte (65 min)

En 1879, le ministre des Beaux-Arts Edmond Turquet commande à Auguste Rodin une colossale sculpture pour le futur musée des Arts décoratifs. Se référant à la porte de bronze exécutée au XVe siècle par Lorenzo Ghiberti pour le baptistère de Florence et considérée par Michel-Ange comme «la porte du paradis», Rodin passe plus de trois décennies à imaginer chaque créature, chaque détail, de «La Porte de l'enfer». Constituée de dix panneaux, l'oeuvre, inspirée par «La Divine comédie» de Dante, ne fut pas entièrement achevée. Après la mort de l'artiste, en 1917, plusieurs sculptures sont extraites de la monumentale matrice, notamment «Le Penseur» et «Le Baiser». (Télérama)

 


Le Court du jour / La Semaine des médias - Toujours connectés ?

Zoom sur la réputation numérique FG MITIC 21-31

Lundi 3 avril 2017 à 11:00 sur RTS Un. Durée : 3 min

Contrairement à l'identité virtuelle, la réputation numérique définit ce que les autres internautes pensent de nous. Difficile voire impossible à maîtriser et à effacer, elle se nourrit de ce que les autres disent, montrent, partagent... Et compose une source d'informations prisée des employeurs. (RTS)

  Notre fiche pédagogique sur la série

La Semaine des Médias 2017 – Toujours connectés ? Dix épisodes de 3’ du 27 mars au 7 avril dans le Court du jour et sur RTSdécouverte

Réseaux sociaux, smartphones, moteurs de recherche, big data, géolocalisation, objets connectés… Comment et pourquoi Internet est-il l'invention qui a le plus modifié l'histoire de l'humanité ? L'édition 2017 de La Semaine des Médias dresse un panorama vivant et pertinent du web, de son invention dans les années 1960 à ses projections futures.Il est devenu le plus important marché commercial de l'Histoire. Il façonne notre quotidien, notre mode vie, voire notre identité… Pourquoi et de quelle manière Internet va-t-il continuer à s’imposer dans notre société ? Comment l'homme évoluera-t-il avec les bouleversements technologiques et numériques à venir ? Gros plan sur un sujet passionnant. Chaque thème exploré est précédé d’une rapide contextualisation qui permet d'en saisir la portée et son implication sociologique.

Les dix thèmes abordés de Toujours connectés ?, dans l’ordre de diffusion :

Internet, histoire d’une révolution

De sa création en 1969 à ses projections futures, chronologie d'une invention qui a révolutionné la société. Comment cet outil idéal, s'affranchissant des frontières pour transmettre la connaissance, est-il devenu le plus important marché commercial de l'Histoire ?

Moteurs, dites-moi ce que je recherche !

Dès 1990, les moteurs de recherche révolutionnent le web en permettant enfin de classer les informations. Google invente, en 1998, un algorithme extrêmement complexe qui, pour la première fois, classe les pages par degré de pertinence, parvenant même à « deviner » nos attentes. Personnalisation à outrance, commercialisation des données, les secrets du financement des moteurs de recherche sont décortiqués.

Infos sur Internet : pour le meilleur et pour le pire

Avec le web 2.0 et l'émergence des réseaux sociaux, l'internaute ne se contente plus d'observer le web, il interagit, crée, commente. Chaque internaute devient un fournisseur de contenus. L'émulation suscite une nouvelle mobilisation politique, une conscience écologique, l'émergence de l'économie collaborative mais la médaille a son revers ; pluralité des sources, rumeurs, hoax, fakes, théories du complot... qui se propagent presque instantanément.

Jamais sans mon mobile !

Depuis l'iPhone en 2007, le smartphone devient un « complément » de l'être humain, une « prothèse numérique » qui mémorise nos contacts, notre agenda, nos interactions sociales. Ainsi, une nouvelle addiction est identifiée et documentée, la « nomophobie ». Plus d'un utilisateur sur dix se dit « dépendant » à son mobile alors que nous le consultons 200 fois chaque jour, soit toutes... les cinq minutes.

Réseaux sociaux, une addiction qui paie

Si c'est gratuit, le produit, c'est vous. Analyse de la monétisation des réseaux sociaux, dont l'utilisateur compose la seule valeur. On estime ainsi que, sur Facebook, chaque membre « vaut » en moyenne 200$, dont chacune des données transmises au réseau sera exploitée financièrement. Ainsi, les réseaux vont tout faire pour fidéliser leurs membres, les rendre toujours plus actifs, toujours plus accros et donc... toujours plus rentables.

Une trace qui peut faire tache : zoom sur la réputation numérique

Contrairement à l'identité virtuelle, la réputation numérique définit ce que les autres internautes pensent de nous. Difficile voire impossible à maîtriser et à effacer, elle se nourrit de ce que les autres disent, montrent, partagent... Et compose une source d'informations prisée des employeurs.

Big Data -  tous connectés, tous observés !

Sur Internet, chaque utilisateur vaut en moyenne 600 francs. Chacune de ces données a un prix et les cyber-acteurs vont consciencieusement les pister, les stocker et les analyser, notamment en les entrecoupant pour dresser des profils de consommateurs d'une précision telle qu'on ne l'a jamais connue historiquement. Et le secteur n'en est encore qu'à ses balbutiements.

Géolocalisation… t’es où toi ?

C'est la donnée la plus collectée sur les smartphones, car extrêmement riche. Où est l’utilisateur, avec qui, que fait-il, quand ? Sous couvert d'applications ludiques qui comptent les pas, indiquent des produits ou services à proximité, observent la santé, c'est un marché opaque gigantesque qui constitue la clé du traçage numérique.

Les gagnants et les perdants du commerce électronique

C'est un secteur en pleine mutation numérique. Qui n'en est qu'à ses débuts. Si seulement 7% des transactions commerciales s'opèrent aujourd'hui sur le net, elles seront deux fois plus nombreuses dans deux ans. Moins cher, plus pratique, le e-commerce optimise la logistique, supprime les points de vente, décentralise. Mais quel est le coût social de cette révolution ?

Au secours, mon frigo m’espionne !

L'Internet des objets dessine la future révolution numérique. On compte aujourd'hui presque neuf milliards d'objets connectés, ils seront plus de 50 milliards en 2020, s’immisçant dans chaque recoin de notre sphère privée, de notre voiture sans chauffeur à nos toilettes connectées capables d'analyser notre état de santé. Prétextant nous simplifier le quotidien, ils ont surtout accès à nos données les plus intimes.

Les experts de la série :

Solange Ghernaouti, co-auteure de Internet, que sais-je ?, PUF,  professeure HEC-UNIL.

Arnaud Dufour, co-auteur de Internet, que sais-je ?, PUF,  chargé de cours, HEC-UNIL.

Olivier Glassey, maître d'enseignement et de recherche, Faculté des sciences sociales et politiques, UNIL. (RTS)




Le court du jour / La Semaine des médias - Toujours connectés ?
 
Big Data : tous connectés, tous observés ! FG MITIC 21-31
 
Mardi 4 avril 2017 à 11:05 sur RTS Un. Durée : 3 min.
 
Sur Internet, chaque utilisateur vaut en moyenne 600 francs. Chacune de ces données a un prix et les cyber-acteurs vont consciencieusement les pister, les stocker et les analyser, notamment en les entrecoupant pour dresser des profils de consommateurs d'une précision telle qu'on ne l'a jamais connue historiquement. Et le secteur n'en est encore qu'à ses balbutiements. (RTS) 

  Notre fiche pédagogique sur la série

 
 
A bon entendeur

Lapins de Pâques : ne soyez pas chocolat ! - SHS31-9e
 
Mardi 4 avril 2017 à 20:10 sur RTS Un (40 min)
 
Depuis des semaines, les lapins de Pâques attendent leur destin en rangs serrés sur les rayons des commerces. En confiserie, le lapin noir peut coûter dix fois plus cher qu'en grande surface. Comment différencier, à l'apparence et au goût, des lapins artisanaux de leurs confrères industriels ? Même artisanal, le lapin est prolifique. Il se reproduit 18'000 fois dans les mains de Jacot, chocolatier du Val-de-Travers.
 
Avant de naître lapin, le chocolat a été fèves de cacao, des fèves qui font monter la fièvre des agriculteurs en Afrique. Car le cours du cacao a chuté de 30 % depuis novembre dernier. Une situation difficile pour un jeune trader et planteur camerounais, insupportable pour une ONG qui soutient les enfants travaillant dans les cacaoyers. Le chocolat au lait reste le favori des Helvètes. (RTS)




Le court du jour / La Semaine des médias - Toujours connectés ?
 
Géolocalisation : t'es où, toi ?  FG MITIC 21-31
 
Mercredi 5 avril 2017 à 10:55 sur RTS Un Durée : 3 min

C'est la donnée la plus collectée sur les smartphones, car extrêmement riche. Où est l'utilisateur, avec qui, que fait-il, quand ? Sous couvert d'applications ludiques qui comptent les pas, indiquent des produits ou services à proximité, observent la santé, c'est un marché opaque gigantesque qui constitue la clé du traçage numérique. (RTS)
 
  Notre fiche pédagogique sur la série


 
Specimen

Le travail, c’est ma santé ?

Mercredi 5 avril 2017 à 20:10 sur RTS Un (61 min)
 
De multiples études le prouvent, le travail ce n’est plus la santé ! Démotivés, désengagés, stressés ou en burn-out, de nombreux travailleurs souffrent quotidiennement. A en croire certains spécialistes, le travail ne serait plus adapté à l’être humain. Specimen tente de comprendre pourquoi et porte différents regards sur ce qui a changé. Comment nos aspirations ont elles  évolué face au boulot ?
 
Petit lexique des maux qui riment avec boulot ! A commencer par le « burn-out » qui signifie qu’on se brûle au travail. Surmené et malmené, l’individu s’écroule subitement. Puis, « bore out », soit, s’ennuyer à mourir au turbin. « Brown out », c’est le sentiment d’absurdité, d’inutilité, d’inadéquation à son entreprise. Mais le mal le plus commun, celui qui précède tous les autres, c’est le stress. Specimen nous dit d’emblée que le Suisse fait partie du top cinq des travailleurs stressés au niveau international. Un patron d’une PME valaisanne témoigne : « Le pire, c’est que le travail a détruit ma vie ». A son témoignage fait écho celui de nombreux spécialistes ainsi qu’une expérience éclairante menée par l’équipe de Specimen.
 
L’émission s’intéresse aussi à la perception que les jeunes ont du travail. Stress-boulot-dodo, ce modèle ne séduit pas la génération Y et encore moins leurs successeurs, ceux de la génération Z, nés après 1995. Etre connectés, se montrer créatifs ou se soucier de l’avenir la planète sont souvent leurs intérêts principaux. Pour eux, le mieux vivre est au centre de leurs préoccupations. Parmi les nombreux témoignages, celui de Julia. A 19 ans, cette jeune fille a créé une start-up, une blanchisserie écolo avec service de ramassage et livraison. Et à mi-temps, elle étudie psycho à l’université.
 
De nombreuses entreprises ont d’ailleurs compris que l’humain doit redevenir au centre de la machine productive et que la pyramide du pouvoir est caduque. Specimen s’est attaché à comprendre l’humain au sein de ce changement de société, ce bouleversement des mentalités. Mais, il faut toutefois se rappeler qu’en 2012 l’initiative « six semaines de vacances pour tous » a été balayée ! (RTS)
 



Le court du jour / La Semaine des médias - Toujours connectés ?

Les gagnants et les perdants du commerce électronique FG MITIC 21-31
 
Jeudi 6 avril 2017 à 10:50 sur RTS Un Durée : 3 min.

C'est un secteur en pleine mutation numérique. Qui n'en est qu'à ses débuts. Si seulement 7% des transactions commerciales s'opèrent aujourd'hui sur le net, elles seront deux fois plus nombreuses dans deux ans. Moins cher, plus pratique, le e-commerce optimise la logistique, supprime les points de vente, décentralise. Mais quel est le coût social de cette révolution ? (RTS)
 
  Notre fiche pédagogique sur la série
 
 


Le court du jour / La Semaine des médias - Toujours connectés ?
 
Au secours, mon frigo m'espionne ! - FG MITIC 21-31
 
Vendredi 7 avril 2017 à 10:55 sur RTS Un Durée : 3 min.
 
L'Internet des objets dessine la future révolution numérique. On compte aujourd'hui presque 9 milliards d'objets connectés, ils seront plus de 50 milliards en 2020, s'immisçant dans chaque recoin de notre sphère privée, de notre voiture sans chauffeur à nos toilettes connectées capables d'analyser notre état de santé. Prétextant nous simplifier le quotidien, ils ont surtout accès à nos données les plus intimes. (RTS)
 
  Notre fiche pédagogique sur la série
 
 
 

La prochaine sélection TV sera mise en ligne le 28 avril 2017.
 
Bonnes vacances de Pâques !
 
 





Bookmark and Share

Recherche

Recherche dans les ressources