Le réel et le virtuel au menu des Journées photographiques de Bienne

La 23e édition des Journées photographiques de Bienne aura lieu du 10 mai au 2 juin 2019 et explorera la thématique du débordement réel et virtuel dans notre société actuelle.

Cette édition présente des travaux de 21 photographes suisses et internationaux qui questionnent les débordements parfois sournois dans la sphère privée, les dérives politiques auxquelles l’humain est confronté, la frénésie technologique et l’exploitation extrême des ressources vitales dans notre société contemporaine. Reflet de nos pratiques, l’image photographique est aujourd’hui inondée dans un flux de données et devient parfois illisible ou invisible, à l’instar de l’individu. Au fil des expositions, il s’agit de faire réémerger l’image, de laisser surgir les contradictions sociétales qu’elle révèle, d’autoriser la photographie à sortir de son cadre et de mettre en mouvement la pensée des spectateur-trice-s.


5 expositions collaboratives

A l’occasion de la troisième année de collaboration avec le Concours FNS d’images scientifiques, une rencontre publique mettra en perspective la place de l’image dans les sciences. Elle réunira Luce Lebart (Archive of Modern Conflict, Londres), Joël Vacheron (ECAL) ainsi que Francesco Panese et Gianni Haver (Université de Lausanne) le samedi 18 mai de 9h à 12h30.

L’exposition Enquêtes photographiques : enjeux et perspectives présentera une rétrospective des enquêtes photographiques fribourgeoises, genevoises, neuchâteloises et valaisannes en collaboration avec No'Photo. Les enjeux de ce soutien à la photographie documentaire seront discutés par des photographes et des spécialistes de l’image lors d’une table ronde modérée par la journaliste Florence Grivel le samedi 18 mai de 14h à 17h.

Le curateur invité Enrique Muñoz García présentera, lui, Women with Binoculars, une exposition visible dans l’espace public qui rassemblera une sélection insolite d’images de Magnum Photos. Invité-e-s à répondre à ces photographies, les étudiant-e-s de l’Ecole d’Arts Visuels Berne et Bienne dévoileront leurs réalisations dans l’espace d’exposition de leur école.

Le projet de médiation We call it home débuté en 2018 en collaboration avec la structure Femmes-Tische Bienne et impliquant des femmes issues de l'immigration sera mis en images dans l’espace public. Les clichés exposés seront le fruit de plusieurs workshops animés par la jeune photographe biennoise Solène Gün.

Enfin, l’exposition Hochwasser, Sturm, Orkan, du Photoforum Pasquart examinera la représentation du déluge dans un format mêlant textes et images, une exposition à découvrir au Photoforum Pasquart lui-même. / comm. 4.3.2019

Le vernissage aura lieu le 10 mai 2019 à 18h00 au Photoforum Pasquart
 

lien-externe_20x20  Plus d'informations